Retour à la page d'accueil
>JEUNESSE - VIE ASSOCIATIVE >Service civique >Vous êtes un organisme et vous souhaitez accueillir un.e volontaire en service civique ?

Vous êtes un organisme et vous souhaitez accueillir un.e volontaire en service civique ?

Article JEUNESSE - VIE ASSOCIATIVE 12/10/2020

Que vous soyez une association, un organisme public ou une collectivité territoriale, venez découvrir le projet "service civique".

Pourquoi accueillir un.e volontaire en service civique ?

Le service civique, créé en 2010, s’est révélé, au plus fort de la crise de Covid-19 comme un inestimable creuset de l’engagement et a une nouvelle fois montré toute son utilité sociale. Désormais dans le cadre du plan de relance, il s’inscrit ainsi dans le dispositif « 1 jeune, 1 solution ». Que vous soyez une association, un organisme public ou une collectivité territoriale, en accueillant un volontaire en service civique vous contribuez donc à cette relance dont l’objectif est multiple.

Ainsi, vous pouvez développer vos actions en matière de solidarité, de santé, d’action humanitaire, d’éducation, de culture et loisirs, de sport, d’environnement ou encore de mémoire et de citoyenneté. C’est souvent l’occasion de relancer des projets parfois laissés de côté faute de temps. En outre, vous dynamisez de nouveaux partenariats, vous créez du lien social, développez des outils d’éducation collective et vous enrichissez votre relation avec les usagers et les concitoyens ce qui pourra permettre, à terme, de mobiliser plus de bénévoles.

Les volontaires ne sont ni salariés, ni bénévoles et ils viennent coopérer et collaborer avec votre structure. En proposant une mission d’intérêt général, vous favorisez leur accès à l’emploi en leur permettant d’acquérir et de valoriser des compétences et une expérience renforçant leur employabilité. Vous les aidez à développer leurs acquis et leurs compétences dans une démarche d’engagement et de solidarité où ils pourront mûrir, gagner en confiance, en compétences, et construire leur avenir, tant citoyen que professionnel.

Pour une collectivité territoriale, les volontaires en service civique apportent une dynamique complémentaire à l’action des agents territoriaux. Ils permettent une plus grande proximité avec les habitants. Les missions du service civique peuvent démultiplier l’impact d’actions existantes, de renforcer la qualité du service déjà rendu par les agents et d’expérimenter et développer de nouveaux projets au service du public.

Comment faire une demande d’agrément et accueillir un.e volontaire ?

Un organisme qui souhaite accueillir un volontaire pour effectuer une mission de service civique doit être agréé.
Il existe trois possibilités :
-  demander votre propre agrément : il convient tout d’abord de déposer une demande d’agrément sur le site de l’Agence du service civique ; en fonction de votre périmètre d’action votre demande sera ensuite instruite par l’Agence du Service Civique ou par un référent régional ou départemental du dispositif en DRDJSCS ou DDCS-PP ;
-  accueillir un volontaire proposé par un organisme agréé au titre de l’intermédiation. Il est alors nécessaire de signer une convention tripartite entre le volontaire, la structure agréée qui met à disposition le jeune et vous-même ;
-  bénéficier de l’agrément d’une union ou fédération d’association. Dans le cas où votre structure est membre d’une union ou fédération, il vous est possible de contacter cette dernière afin d’obtenir les renseignements nécessaires.

L’agrément est délivré pour une durée de trois ans. Il précise le nombre et le calendrier prévisionnel des recrutements autorisés et la durée des contrats (de 6 à 12 mois).

Comment trouver un.e volontaire ?

Vous devez publier l’offre de mission agréée sur le site internet de l’agence du service civique et pouvez aussi la communiquer au réseau des missions locales, au centre régional d’information jeunesse (CRIJ) ou à tout autre réseau adapté à l’exception de pôle emploi afin d’éviter tout confusion.

Comment accompagner la.le volontaire dans sa mission ?

En amont de la venue du volontaire, il sera nécessaire de désigner un tuteur chargé de l’accueillir et l’accompagner tout au long de sa mission et dans la définition de son projet d’avenir. Des formations gratuites sont proposées aux tuteurs par la Ligue de l’enseignement et Unis’cité (cf bas de l’article).

Le volontaire bénéficie, pour sa part, d’une formation civique et citoyenne. C’est pour lui un moment privilégié de son parcours. Elle intervient, au moins pour la moitié, dans les trois mois suivant le début de l’engagement et elle comprend deux volets :
-  le volet théorique vise à sensibiliser le volontaire aux enjeux de la citoyenneté via un ou plusieurs modules conçus et organisés par votre organisme. Cette formation est soit mise en place par vos soins sur deux jours ou déléguée au collectif régional d’organisme de formation habilité ;
-  le volet pratique, formation aux premiers secours (PSCS1), qui permet aux volontaires de devenir des citoyens acteurs de sécurité civile, est dispensé par des organismes conventionnés. Cette formation est obligatoire également pour les volontaires étant déjà détenteur de l’attestation.

Une fois effectuée, vous devrez attester de la bonne réalisation de cette formation dans l’outil ELISA dans les deux mois suivant la fin du contrat, maximum.

Que vous soyez prêt à franchir le pas ou que vous ayez encore besoin de renseignements, vous êtes invités à consulter la liste des référents ici.

Référence des partenaires cités :
Ligue de l’enseignement
Unis’cité
CRIJ BFC