DRDJSCS Bourgogne-Franche-Comté

DRDJSCS Bourgogne-Franche-Comté

La Direction Régionale et Départementale Jeunesse, Sport et Cohésion Sociale de Bourgogne-Franche-Comté
Newsletter
Retour à la page d'accueil
>SPORTS >Sport, éducation, mixité et citoyenneté (SEMC) >Une convention pour prévenir les violences sexuelles dans le sport

Une convention pour prévenir les violences sexuelles dans le sport

Article SPORTS 3/03/2020

Le vendredi 21 février 2020, s’est tenue un rassemblement des acteurs du sport et de certains membres du Gouvernement pour travailler à mieux prévenir les violences sexuelles dans le milieu sportif.

Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a initié la tenue d’une journée de travail sur les violences sexuelles dans le sport vendredi 21 février 2020.

Nicole Belloubet , Garde des sceaux,
Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes
et Adrien Taquet, secrétaire d’État chargé de l’Enfance,
ont répondu à l’appel de la ministre des Sports pour travailler ensemble à la prévention des violences sexuelles dans le milieu sportif.

Lors de cette convention, la première du genre, Roxana Maracineanu a ouvert les débats en reprenant des témoignages dans son discours d’ouverture parce qu’« il est temps d’entendre enfin ».

Pourquoi une convention ?

Entendre ces violences pour comprendre comment elles peuvent survenir, comment les détecter, comment réagir et les conséquences qu’elles ont, tels ont été les objectifs de cette journée riche de témoignages et d’échanges.
Des ateliers de travail ont initié les débuts du plan d’action qui sera dévoilé en mai prochain, lors du deuxième temps de cette convention.

Les mesures déjà décidées :


Durant la journée, Roxana Maracineanu a dévoilé des mesures déjà actées :
- Fabienne Bourdais, inspectrice générale, a été nommée déléguée ministérielle chargée des violences dans le sport. Elle assurera le pilotage des travaux ;
- il existe une cellule dédiée au traitement des signalements de violences sexuelles au sein du ministère, elle sera renforcée par trois agents ;
- le contrôle de l’honorabilité, expérimenté avec la fédération française de football dans un premier temps en Centre-Val de Loire, sera étendu aux encadrants bénévoles, aux équipes dirigeantes des associations sportives, ainsi qu’à l’ensemble des cadres d’État ;
- un répertoire national des associations sportives sera créé pour que le ministère des Sports puisse communiquer plus facilement avec elles ;
- une plaquette fait son entrée comme outil de prévention.

Plaquette : violences sexuelles dans le sport, tous concernés !
(PDF – 79.9 ko)

Le ministère des Sports revient sur cette journée forte en mobilisation dans un article disponible sur son site internet.