DRDJSCS Bourgogne-Franche-Comté

DRDJSCS Bourgogne-Franche-Comté

La Direction Régionale et Départementale Jeunesse, Sport et Cohésion Sociale de Bourgogne-Franche-Comté
Newsletter
Retour à la page d'accueil
>SPORTS >Actualités >Le ministère des Sports se mobilise contre les noyades grâce au plan "aisance aquatique"

Le ministère des Sports se mobilise contre les noyades grâce au plan "aisance aquatique"

Article SPORTS 4/07/2019

L’enquête Noyades 2018 met en avant une augmentation du nombre de noyades ayant entrainé une hospitalisation et / ou la mort. Les enfants de moins de 6 ans sont particulièrement vulnérables. Le ministère des Sports a lancé en avril 2019, le plan aisance aquatique qui comprend notamment l’opération "j’apprends à nager".

Le ministère des Sports et le ministère des Solidarités et de la santé, en partenariat avec Santé publique France, se sont associés pour porter une campagne de prévention des noyages et favoriser la pratiques des activités aquatiques en toute sécurité.

Cette campagne a abouti au plan Aisance aquatique lancé en avril dernier qui s’articule autour de 5 axes :

- un apprentissage massé de la natation
Une expérimentation a été faite avec une classe de maternelle pour apprendre l’aisance aquatique en une semaine, à raison de 2 séances de natation par jour.

- un tutoriel pour les familles
Au travers de mini-vidéos didactiques et ludiques, les parents trouveront des gestes et mouvements à réaliser étape par étape avec leur enfant en piscine. Le but est de lutter contre l’aquaphobie et transmettre aux familles les apprentissages de base pour savoir flotter.

- harmoniser les étapes de l’apprentissage
À son arrivée au ministère, Roxana Maracineanu a lancé un chantier de rénovation de l’apprentissage de la natation avec l’ensemble des partenaires impliqués.

- le dispositif "J’apprends à nager"
Déjà 5 ans que ce dispositif existe. Il a permis à plus de 300 000 enfants l’apprentissage de la natation, à raison de 10 séances gratuites.
Le budget 2019 alloué à ce dispositif a été multiplié par 2 et s’adresse dorénavant aux enfants à partir de 4 ans, au lieu de 6 les années depuis 2015. Un élargissement de ce dispositif aux adultes est en cours de réflexion.

- 15 millions d’euros pour les équipements
Ce budget particulier a été mis en place cette année pour permettre le développement des piscines, et notamment des bassins d’apprentissage, dans les territoires qui n’en sont pas suffisamment dotés en regard de leur population.

Vous trouverez toutes les informations sur ce plan grâce au site internet qui lui est dédié : www.sports.gouv.fr/Aisance-Aquatique.