DRDJSCS Bourgogne-Franche-Comté

DRDJSCS Bourgogne-Franche-Comté

La Direction Régionale et Départementale Jeunesse, Sport et Cohésion Sociale de Bourgogne-Franche-Comté
Newsletter
Retour à la page d'accueil

Une stratégie nationale pour les réfugiés

Article COHÉSION SOCIALE 2/08/2018

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a réuni un comité interministériel à l’intégration, le 5 juin 2018, afin de présenter les quatre priorités gouvernementales permettant une « intégration digne de notre République pour tous ceux à qui nous donnons le droit de séjourner en France ».

Les leviers de l’intégration

-  La maîtrise de la langue française avec le doublement dès 2019 du volume de cours de langue pour les étrangers s’installant légalement en France (réfugiés notamment), pour un total de 400 heures (ce total pourra être de 600 heures pour les publics ne sachant ni lire ni écrire).
- La formation civique pour le partage des valeurs de la société française et la participation à la vie de la société.
- L’accès à l’emploi avec la mobilisation des réseaux d’entreprises afin de mettre en relation des demandeurs d’emploi et des offres adaptées à leurs talents et à leurs compétences.
- La prise en compte de certaines situations particulières, comme celle des réfugiés qui bénéficieront d’un accompagnement social et administratif renforcé pour les aider dans les démarches des premiers mois qui suivent l’obtention du statut.

Une stratégie nationale

Lors du comité interministériel à l’intégration (CII) du 8 juin 2018, la Stratégie nationale pour l’accueil et l’intégration des réfugiés portée par le ministre d’État, ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a été présentée.
Elle s’inscrit dans la déclinaison de solutions opérationnelles construites sur la base d’expérimentations concrètes, d’échanges de bonnes pratiques, l’expertise et l’innovation des acteurs de terrain afin de répondre à des problématiques méconnues des acteurs actuellement impliqués.
Elle vise à améliorer la vie quotidienne des réfugiés en mobilisant l’ensemble des acteurs de la société : l’État, bien sûr, mais aussi les collectivités territoriales, les entreprises, les associations – et les personnes concernées elles-mêmes.

Le Premier ministre a confié à Alain Régnier, préfet, délégué interministériel à l’accueil et l’intégration des réfugiés, la mise en œuvre et le pilotage de cette stratégie organisée autour de 7 axes :

1. Le pilotage avec notamment la formalisation d’engagements des élus locaux en faveur de l’intégration des réfugiés et la contractualisation avec les métropoles volontaires, ainsi que le développement d’études et de recherches sur le public réfugié
2. Un parcours d’intégration renforcé avec la rénovation du contrat d’intégration républicaine
3. L’amélioration de la maîtrise de la langue française et l’accès à la formation et à l’emploi
4. Une garantie d’accès au logement par captation des logements à hauteur des enjeux, en s’appuyant sur le « Pôle migrants » de la Dihal.
5. L’amélioration de l’accès aux soins avec des bilans de santé le plus tôt possible, la prise en compte des besoins d’interprétariat et de prise en charge des questions de santé mentale
6. L’amélioration de l’accès aux droits des personnes réfugiées
7. Le développement des liens entre les réfugiés et la France à travers la mobilisation des jeunes, le développement du Service civique pour les réfugiés, l’accès au sport et à la culture et la mise en place d’une plate-forme numérique d’échange entre le monde académique, les acteurs de terrain et les réfugiés.

Infos complémentaires sur le site internet de la Délégation interministérielle à l’accueil et à l’intégration des réfugiés (D.I.Air) : http://accueil-integration-refugies.fr

Ci-dessous le document de référence.