bandeau imageDRDJSCS Bourgogne-Franche-Comté

DRDJSCS Bourgogne-Franche-Comté

La Direction Régionale et Départementale Jeunesse, Sport et Cohésion Sociale de Bourgogne-Franche-Comté
Newsletter
Retour à la page d'accueil
>Etat des lieux des métiers du sport et de l’animation en Bourgogne-Franche-Comté

Etat des lieux des métiers du sport et de l’animation en Bourgogne-Franche-Comté

Article OBSERVATIONS, EVALUATION, PROSPECTIVE ET STATISTIQUES 9/11/2017

Dans le cadre d’un appel à projet national visant à améliorer la connaissance régionale des problématiques emploi-formation des secteurs sport et animation, la DRDJSCS de Bourgogne-Franche-Comté a conduit une étude sur les métiers du sport et de l’animation en Bourgogne-Franche-Comté.

Dans le cadre d’un appel à projet national visant à améliorer la connaissance régionale des problématiques emploi-formation des secteurs sport et animation, la DRDJSCS de Bourgogne-Franche-Comté a conduit une étude sur les métiers du sport et de l’animation en Bourgogne-Franche-Comté. Ce travail a été réalisé dans le cadre d’un partenariat élargi associant des partenaires du service public régional de l’emploi (la Direccte, le Conseil Régional, l’agence régionale de Pôle Emploi, l’Association Régionale des Missions Locales) et les acteur des champs professionnels du sport et de l’animation (Uniformation, le CNEA, le Cros, la Cress, le CNFPT, l’Andiss, le Crajep et le réseau Profession sport). La production de l’étude a été confiée à EMFOR.

Les résultats de l’étude montrent que 1 % des actifs en emploi exercent un métier du sport et de l’animation en région comme au niveau national. Dans un contexte global de diminution de l’emploi régional, les métiers du sport et de l’animation voient leurs effectifs progresser en 5 ans. La part d’emploi public dans l’animation et d’entreprenariat dans le sport progressent également. 2 % des demandeurs d’emploi de catégories ABC en septembre 2016 sont inscrits sur ces métiers en région comme au niveau national. L’importance des contrats de courte durée explique en partie cette surreprésentation des demandeurs d’emploi en particulier de catégorie B (demandeurs d’emploi ayant travaillé 78 heures ou moins dans le mois) qui représente 20,7 % des catégories ABC contre 14,7 % pour l’ensemble des métiers. Plus globalement, le profil de ces demandeurs d’emploi est proche de celui des actifs en emploi dans le sport et l’animation : davantage de jeunes et de diplômés. Ces métiers sont également attractifs pour les demandeurs d’emploi tant en terme d’insertion pour les jeunes que de reconversion professionnelle.

L’étude se décompose en 3 documents :

La synthèse
(PDF – 4.6 Mo)
L’étude complète
(PDF – 4.6 Mo)
Les annexes
(PDF – 6.2 Mo)