bandeau imageDRDJSCS Bourgogne-Franche-Comté

DRDJSCS Bourgogne-Franche-Comté

La Direction Régionale et Départementale Jeunesse, Sport et Cohésion Sociale de Bourgogne-Franche-Comté
Newsletter
Retour à la page d'accueil
>EGALITE CITOYENNETE >2016 PREVENTION CONTRE LA RADICALISATION ET LE TERRORISME >2016 Plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme

2016 Plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme

Article 2016 PREVENTION CONTRE LA RADICALISATION ET LE TERRORISME 12/10/2016

50 nouvelles mesures pour un plan cohérent de 80 actions.

Le Gouvernement a présenté le 9 mai 2016 un nouveau plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme comprenant 80 mesures relevant de la sécurité et d’actions préventives.

50 nouvelles mesures pour un plan cohérent de 80 actions.

Le Gouvernement a présenté le 9 mai 2016 un nouveau plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme comprenant 80 mesures relevant de la sécurité et d’actions préventives.

Dans le champ de la prévention de la radicalisation, le Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports est pleinement impliqué. Un plan d’action contre la radicalisation sera inscrit dans chacun des contrats de ville d’ici la fin de l’année 2016.

Dans le champ sportif, les contrôles des clubs et des éducateurs seront renforcés ; une mission nationale d’appui est confiée à l’inspection générale de la jeunesse et des sports qui mobilisera une cinquantaine d’inspecteurs référents dans les territoires pour réaliser ces contrôles.

Ce plan constitué de 80 mesures adoptées, mobilise tous les « pans de l’action publique » tant au plan de la lutte contre le terrorisme qu’au titre des actions de prévention de la radicalisation.

Plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme
(PDF – 1.7 Mo)

Le réseau des directions régionales et départementales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale a dans son périmètre d’action, la mesure n°45 intitulée « Prévenir la radicalisation dans le champ sportif par le développement du contrôle des clubs et des éducateurs et la mise en jeu de « l’agrément sport » en cas de dérive avérée. L’objectif de cette mesure est de constituer un réseau national de prévention, de veille, de signalement de situations de radicalisation ou susceptibles de relever d’un phénomène de radicalisation (lien vers le plan)

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter :

- le guide ministériel de prévention « Acteurs du sport et de l’animation : mieux connaître, mieux comprendre et mieux prévenir les phénomènes de radicalisation » :

Guide interministériel de prévention de la radicalisation
(PDF – 1.9 Mo)


- la liste des référents départementaux des DDCS-PP de la région Bourgogne-Franche-Comté ainsi que leurs coordonnées :

Liste des référents prévention de la radicalisation des DDCS-PP
(PDF – 66 ko)

Dont pour le sport :

Mesure n°45 (*) : Prévenir la radicalisation dans le champ sportif par le développement du contrôle des clubs et des éducateurs et la mise en jeu de « l’agrément sport » en cas de dérive avérée.

Un canal de centralisation et de traitement des signalements de situations de radicalisation dans le champ sportif sera créé, dirigé par une mission nationale d’appui confiée à l’inspection générale de la jeunesse et des sports. Les dispositifs réglementaires de contrôle des éducateurs et des clubs sportifs seront sollicités en cas de signalement : une cinquantaine d’inspecteurs référents dans les territoires, qui bénéficient d’une formation dédiée, sont mobilisables pour réaliser ces contrôles.
Dès lors que les situations de radicalisation sont avérées, des décisions seront prises, pouvant entraîner la suspension des financements de l’État ou le retrait des « agréments sport » dont bénéficieraient ces structures.
Par ailleurs la formation spécifique des acteurs du champ du sport afin qu’ils disposent des compétences permettant de mieux détecter, signaler et prévenir les phénomènes de radicalisation sera amplifiée.

Plus d’information, contact : jerome.koziura@drjscs.gouv.fr